• en

Nadal Rafael

MONTE-CARLO ROLEX MASTERS 2019
19.04.2018

R. NADAL/K. Khachanov
1/6, 6/2, 7/6

Interview de RAFAEL NADAL

Q. Avez-vous apprécié ce match et avez-vous vu le match de Thiem?
R. Oui, une journée positive bien sûr pour moi. Une bonne victoire. En deux sets contre un adversaire difficile. C’est ça qui compte. Je pense avoir un peu mieux joué qu’hier. Mon service a bien fonctionné. Mon coup droit, aussi. Le coup droit était meilleur qu’hier. J’ai eu le sentiment que mes déplacements étaient meilleurs qu’hier, et j’ai pu prendre le contrôle de l’échange plus souvent qu’hier depuis la ligne de fond, et j’ai avancé dans le terrain. C’était contre un joueur qui aime être agressif, c’est donc un point positif pour moi. Et, oui, le match précédent a été un bon match, plein d’émotions. Oui, au début on pourrait dire que Dominic dominait les échanges. Puis les choses ont changé. Il a perdu des opportunités. Ensuite, Novak, je pense, a bien joué entre 5/5 et 2/2 au second set. Novak a été meilleur que Dominic pendant cette période. Puis c’est Dominic qui a mieux joué. À la fin, c’était serré, tout pouvait arriver. C’est comme ça. C’était un match entre deux grands joueurs. Tout pouvait arriver. Dominic a gagné aujourd’hui. Bravo à lui.

Q. Avez-vous confiance, vu que vous avez battu Thiem à Roland Garros l’année dernière, sans perdre un set ?
R : Non, nous sommes dans une autre année. Non, c’était il y a un an. Si cela devait arriver cette semaine, cela pourrait peut-être aider. Ce qui s’est passé il y a plus d’un an semble très loin. C’est une autre année, nous vivons des choses différentes l’un comme l’autre. Le match sera difficile. Il joue bien sur toutes les surfaces, mais surtout sur terre battue. Il frappe fort. Je ne dois pas le laisser jouer en bonne position car il est très puissant et ce serait difficile à contrôler s’il était en bonne position. Je dois faire attention à cela. Je dois être agressif, avec beaucoup d’intensité et nous verrons bien. Le service est important. Le match sera serré, ce sera un bon match contre l’un des meilleurs joueurs.

Q. C’est particulier pour vous de jouer contre les jeunes de la nouvelle génération ?
R. Je n’y pense pas. Je pense seulement que c’est un autre adversaire. Je pense à aller sur le court pour faire ce que je veux faire. Si je gagne, je gagne, si je perds, je perds. Cela n’a pas beaucoup d’importance que l’adversaire soit de la nouvelle génération ou pas. Mon but est d’être en quart de finale à Monte Carlo, pas de gagner contre l’un ou l’autre.

Q. Que pensez-vous de la 500e victoire de Richard Gasquet remportée aujourd’hui ?
R. C’est une excellente nouvelle pour lui, il est super, il est humble. C’est le genre de joueur que l’on souhaite avoir sur le circuit. Il est facile à vivre, il joue très bien. Nous avons grandi ensemble. Nous venons de pays différents, il était meilleur que moi mais nous n’avons pas souvent joué l’un contre l’autre quand nous étions jeunes car il jouait avec les plus âgés. Nous avons joué une fois aux Petits As. C’était super, j’ai perdu 6/3 ou 6/4 au troisième set. C’est bien pour lui, il joue de nouveau à un excellent niveau. Il a un jeu classique, j’aime bien son jeu. Bravo à lui ! Je lui souhaite beaucoup de succès.

Q. Etes-vous à 100% maintenant, vous ne pensez plus à votre genou ?
R. Je n’ai joué que quatre matches depuis de nombreux mois. On ne peut pas être sûr à 100% tant qu’on n’a pas joué plusieurs semaines d’affilée. Mais je n’y pense pas. J’essaie simplement de jouer mon jeu, de bien jouer. Les choses peuvent mal tourner, comme à Acapulco. Mais on ne peut pas le contrôler. J’essaie de faire tout ce que je peux pour l’éviter, mais cela m’est quand même arrivé trop souvent dans ma carrière. Je l’accepte et je continue à travailler. J’essaie d’être positif face aux défis qui me sont lancés. J’espère que cela n’arrivera plus. Je dois me reposer, rester calme, rester positif et travailler pour revenir. Aujourd’hui, je ne pense pas à tout ça. Je pense seulement à Dominic demain, et c’est tout.

Q. Allez-vous parler à la Fédération Espagnole des changements de la Coupe Davis ?
R. Je sais déjà ce qui va se passer. J’étais avec le président de la Fédération Espagnole à la dernière rencontre de Coupe Davis.

Q. Qu’a-t-il dit ?
R. C’est confidentiel. Il doit encore discuter des nouvelles modifications, puis il nous informera. Au bout du compte, c’est à lui de décider. Ce qui serait bien, et qui va se produire, c’est qu’il nous demande ce que nous préférons.