• en

Dimitrov Grigor

MONTE-CARLO ROLEX MASTERS 2019
20.04.2018

G. DIMITROV/D. GOFFIN
6/4, 7/6

Interview de GRIGOR DIMITROV

Q. Vous parliez de la capacité à trouver une solution même quand on n’est pas au meilleur de sa forme. Est-ce la marque du champion ?
R. Cela se joue à peu de choses, surtout dans un match comme celui-là. Pas seulement à cause de l’adversaire, car il faut un haut niveau dans un match comme celui-là. L’occasion déjà vous amène à bien jouer. Aussi simple que ça. Aujourd’hui, j’ai bien mieux joué que les jours précédents. J’ai mieux commencé le match, j’ai mieux servi, et dans l’ensemble, mes statistiques ont été bien meilleures. C’est un pas en avant. En même temps, c’est la terre battue et tout peut arriver. On veut toujours finir vainqueur quand il y a autant de bagarre et d’excitation. C’est épuisant physiquement. Il y a beaucoup de positif dans ce match.

Q. Vous avez de bons résultats contre David, il a dit que son jeu vous convenait trop bien…
R. Nous avons joué l’un contre l’autre sur toutes les surfaces. Ce n’est jamais un match facile. Peu importe le nombre de matches, je pense toujours qu’il est l’un des joueurs les plus intelligents du circuit. Il joue bien, et il essaie toujours de trouver une solution, c’est quelque chose que j’apprécie. Il a une attitude positive sur le court, même quand cela ne va pas bien pour lui, il joue bien. C’est déjà un bel avantage. En même temps, aujourd’hui, j’étais plutôt concentré sur mon propre jeu, c’est tout ce que je voulais faire. J’ai fait des erreurs dans les matches précédents, et je voulais me concentrer à les éviter aujourd’hui. Je me disais que si j’étais obligé de trouver autre chose, je le ferai au fil du match. Mais je n’avais au départ que deux priorités et une tactique très claire.

Q. Vous l’avez joué sur toutes les surfaces sauf sur la terre battue ?
R. J’ai très souvent joué contre lui sur terre battue avant même que nous soyons devenus professionnels.

Q. Pensiez-vous que ce serait différent du fait que ce soit sur terre battue ?
R. Il y a toujours une faible possibilité qu’il essaie quelque chose d’autre. C’est comme ça. C’est différent pour chaque joueur. Il faut juste rester vigilant. Nous nous connaissons depuis si longtemps que nous savons comment l’autre joue. Si l’un de nous fait autre chose, c’est pour une bonne raison. Même après un ou deux points, je me rends compte immédiatement qu’il tente quelque chose de nouveau. L’inverse est vrai aussi. Je dois dire que les joueurs qui jouent bien sur terre battue sont nombreux, tout simplement. Tous ont énormément progressé, y compris David. Je pense qu’il a un jeu incroyable, même ailleurs que sur la terre battue. Ce n’est que le début de la saison sur terre battue, c’est la première semaine qui permet de prendre le rythme. Je suis content d’avoir tenu jusqu’au week-end.

Q. Il y a un mystère : joue-t-il avec une lentille de contact ou non ? Il a un problème à un œil, le saviez-vous ?
R. Non, je ne sais pas. J’espère qu’il va bien, l’incident était vraiment malheureux. J’ai joué contre lui, donc je sais très bien ce qui s’est passé. J’espère qu’il n’aura pas de séquelles.

Q. Vous tombez contre Nadal au prochain tour, qu’attendez-vous de ce match ?
R. J’attends toujours le meilleur ! Je ne vais pas vous mentir à ce sujet… Il est bien entendu le favori. Il a des résultats éloquents, et il est le meilleur sur terre battue. Mais je ne suis pas du tout découragé. Cela me donne encore plus envie d’entrer sur le court samedi pour jouer ce match. Aussi simple que ça ! L’erreur à ne pas faire est de se concentrer sur ce qu’il fait de l’autre côté du filet. Il faut toujours se concentrer sur son côté du filet et sur son propre jeu, et sur sa créativité dans le jeu. Je suis content d’être à ce stade, d’avoir l’occasion de jouer contre lui.

Q. Etes-vous surpris de la victoire de Nadal 6/0 et 6/2 contre Thiem ?
R. Je voudrais pouvoir mieux vous répondre, mais en fait, je ne sais pas. Nous avons tous des jours avec et des jours sans. Peut-être que Dominic était dans un mauvais jour. Il était peut-être un peu fatigué. Rafa était de nouveau au top niveau, il faut toujours se préparer à ce qu’il joue son meilleur tennis sur cette surface.

Q. Effrayant ?
R. Je n’utiliserais pas ce mot. Je dirais plutôt qu’il se sent à l’aise. Je n’aime pas ce mot « effrayant », car pourquoi irais-je jouer si j’avais peur de mes adversaires ? C’est tout le contraire. Je l’ai regardé jouer au fil des ans, j’ai joué huit ou neuf fois contre lui, et à chaque fois, le match a été très difficile pour moi, mais je ne suis pas découragé. Si cela ne tourne pas comme je veux, au moins j’aurais appris quelque chose pour pourra me servir plus tard.