Medvedev, impérial

Le duel très attendu entre le numéro un mondial, Novak Djokovic, double vainqueur du Rolex Monte-Carlo Masters et le talentueux Daniil Medvedev, 14e joueur mondial, n’a pas déçu le public du Court Rainier III.  Un match de haut vol très disputé remporté en trois manches (6-3 4-6 6-2) par le Russe de 23 ans, qui signe son premier succès face au Serbe en 4 confrontations. Medvedev est aux anges : « Je viens de disputer un de mes meilleurs matchs. Battre pour la première fois de ma carrière un numéro 1 mondial, c’est fantastique. »

Imperturbable, Medvdev, parmi les joueurs les plus prometteurs de la nouvelle génération, n’avait rien à perdre et a cru en ses chances dès l’entame de la partie pour créer un vrai petit tremblement de terre au Monte-Carlo Country Club en sortant le N°1 mondial, au niveau encore trop fluctuant.

Tombeur de Stefanos Tsitsipas, le Russe, dont la terre battue n’est pourtant pas la surface de prédilection, fait forte impression depuis le début de la semaine. Et même s’il n’avait jamais battu Djokovic, Medvedev est le seul joueur à lui avoir ravi un set à l’open d’Australie, un tournoi où le Serbe flirtait pourtant avec des hauteurs stratosphériques. De quoi nourrir la confiance du Russe au moment de disputer son premier quart de finales au Rolex Monte-Carlo Masters, le premier en Masters 1000.

Djokovic, visiblement davantage gêné que son adversaire par les conditions de jeu rendues difficiles par le vent, montre d’entrée des signes de faiblesse. Medvedev en profite pour le bousculer. Le numéro un mondial cède d’entrée sa mise en jeu. Le ton est donné. Pas assez agressif, loin de sa ligne, le N°1 mondial n’est pas là sur les points importants. En face, le Russe fait le boulot telle une machine et ça fonctionne.

« Ma tactique était d’essayer de faire moins de fautes que lui et ça a bien marché ans le premier set. Il n’a pas très bien joué, commis pas mal de faute et j’en ai profité », confie Medvedev sur le court dans un français impeccable. « Novak a élevé son niveau de jeu dans le deuxième set. J’ai essayé de suivre mais je n’y suis pas arrivé. Dans le 3e set, j’ai réussi à jouer les angles. C’est ce qui se passe quand tu commences à  perdre des points, tu commences à  jouer les angles. Mon cerveau le sait. »

La balle de match est à l’image de la rencontre. Medvedev repousse Djokovic loin de sa ligne de fond et conclut sur un revers croisé gagnant.

En demi-finales, Medvedev sera opposé à un autre Serbe, Dusan Lajovic : « Après ce match, ce sera difficile de relancer mais le tournoi n’est pas fini. Je vais me reconcentrer et me préparer pour mettre toutes les chances de mon côté », conclut le jeune Russe avant de remercier le public du Court Rainier III pour son soutien et les vibrations ressenties.

Nos partenaires