• fr

« Un des plus beaux jours de ma carrière »

ROLEX MONTE-CARLO MASTERS 2018
23.04.2017

Que représente pour vous ce 10e titre ?

Rafael Nadal:  « C’est incroyable, non ? Remporter dix fois un évènement comme le Monte-Carlo Rolex Masters…c’est difficile de décrire ce que je ressens. Chaque année, ce sont des sentiments différents. Mais à chaque fois que je me retrouve avec ce trophée, je vis un moment unique. Cette victoire je la dois à un peu de chance, à un ensemble de choses qui ont permis de décrocher ce 10e titre. J’ai de la chance de pouvoir jouer au tennis, d’avoir été en bonne santé toutes ces années et de pouvoir disputer un des plus prestigieux tournois de l’année. Je suis vraiment très heureux de le remporter encore une fois. C’est un des plus beaux jours de ma carrière. »

Albert Ramos-Vinolas dit que vous avez joué quasiment à votre meilleur niveau ?

« Je ne sais pas. Tout ce que je peux dire c’est que je suis très satisfait de mon niveau de jeu. Il y a toujours des choses à améliorer. Mais pour être honnête, mon service a super bien fonctionné. J’ai très bien frappé mon revers toute la semaine. Et mon coup droit s’améliore de jour en jour. Donc je suis assez content. J’ai toujours la motivation pour essayer de progresser encore et encore. Mais je pense être dans une bonne position pour continuer à des matches. C’est l’essentiel. »

Vous enchaînez avec Barcelone. Trouvez-vous le temps pour savourer cette victoire?

« Avec l’expérience des années passées sur le circuit, on apprend à savourer l’instant présent. Aujourd’hui est un jour à savourer. Demain est un autre jour. Demain, il sera temps de commencer à penser au prochain tournoi. C’est une période de l’année où je n’ai pas le temps de fêter ce qui m’arrive mais de l’apprécier. On célèbrera à la fin de la saison sur terre battue, si toutefois il y a quelque chose à célébrer (allusion à une decima à Roland-Garros)  »

***

Albert Ramos-Vinolas

« Il n’y avait rien à faire contre Rafa. Il a été un peu meilleur que moi dans tous les compartiments. Je n’ai pas bien servi alors que lui oui. Et il y a une grosse différence à la fin. La réalité m’a rattrapé aujourd’hui. Personne n’aime jouer une finale et perdre 6-1, 6-3. Mais je sais comment c’est maintenant. Je vais essayer de recueillir les fruits des bonnes choses que j’ai faites ici. Demain je pourrais être fier de ce que j’ai accompli. »