• fr

Chardy et Herbert dans le tableau final

ROLEX MONTE-CARLO MASTERS 2019
15.04.2018

L’union fait la force, paraît-il. Et bien la délégation française comptera huit éléments dans le tableau final du Rolex Monte-Carlo Masters 2018. Lucas Pouille, Richard Gasquet, Adrian Mannarino, Gilles Simon, Benoit Paire et Julien Benneteau ont en effet été rejoints dimanche par Jérémy Chardy et Pierre-Hugues Herbert, sortis indemnes d’un tableau de qualifications pourtant relevé.

Dans un duel 100% bleu, blanc, rouge, l’opposition de style entre Jérémy Chardy et Nicolas Mahut a basculé en faveur du plus terrien. Chardy, le Palois, lancé lors de la première journée du quart de finale de Coupe Davis France-Italie à Gênes par le capitaine Yannick Noah, a pris la mesure de son coéquipier en équipe nationale 6-4, 6-1 en 1h09. Le Palois, plus à l’aise sur surface ocre, a pourtant dû se montrer patient dans la première manche, tant Mahut, inspiré au filet, lui tenait tête. Mais Chardy réussit enfin à s’emparer de la mise en jeu de Mahut à 5-4 et une fois le set en poche, déroula dans la seconde manche. « Ce n’est jamais facile de sortir des qualifications dans un Masters 1000, se réjouit Chardy à la sortie du court. Il y a d’excellents joueurs. Je suis vraiment satisfait de mon niveau de jeu. J’ai gagné mes deux matches relativement facilement. Indéniablement, la semaine de Coupe Davis m’a fait du bien. On s’est préparé pour disputer des rencontres en cinq sets, on a mis beaucoup d’intensité et j’en ressens les bénéfices. Il y a quelques semaines, j’ai failli sortir du Top 100, mais ca n’a pas été le cas et je sais très bien que si je joue bien, j’ai largement le niveau pour faire des choses bien. » Un autre duel franco-français l’attend au premier tour puisque Chardy défiera Richard Gasquet…

Simultanément, sur le court 11, surplombant le reste du Monte-Carlo Country Club, Pierre-Hugues Herbert « vengea » son partenaire de double en s’imposant tout en maîtrise 6-3, 6-3 et 1h08 face au Slovaque Andrej Martin. Beaucoup plus facilement qu’au premier tour contre l’Italien Stefano Tavaglia. Et comme l’an dernier, Herbert, conseillé par l’enfant du pays, Benjamin Balleret, s’extrait donc des qualifications. « C’est vraiment agréable de se qualifier lança Herbert. J’espère simplement ne pas tomber sur Gilles Muller ou Richard Gasquet au premier  tour (ce ne sera pas le cas puisque Herbert affrontera l’Italien Paolo Lorenzi). Et j’ai vraiment hâte de disputer de grands matches sur terre battue car je prends un réél plaisir sur cette surface. C’est vraiment à part. »