• fr

Djokovic a dû serrer le jeu

MONTE-CARLO ROLEX MASTERS 2018
20.04.2017

Novak Djokovic a disposé en trois sets de Pablo Carreno-Busta (6/2, 4/6, 6/4), ce jeudi pour valider sa place en quart de finale. Il y affrontera David Goffin.

Sur le court Rainier III du Monte-Carlo Country Club ce jeudi, il y avait jusque-là eu deux options chez les favoris. Se laisser embarquer dans un match piège contre un adversaire potentiellement dangereux, soit en sa qualité de spécialiste de la terre battue soit en vertu de son talent en pleine ascension, ou au contraire, éteindre d’entrée le feu. En fin de session de cette belle journée de tennis, Novak Djokovic a suivi une troisième voie : celle du match en dents de scie. Mais conclu, et c’était bien l’essentiel, par une victoire : 6/2, 4/6, 6/4 en 2h26.

Face à Pablo Carreno-Busta, tout avait bien commencé pour « Nole ». Conscient de la pertinence de son adversaire sur terre battue, le double champion du Monte-Carlo Rolex Masters est entré tambour battant dans le match. Frappant long, fort et précis. Dès le sixième jeu, une grosse frappe de coup droit suivie d’une amortie extrêmement bien touchée venue mourir sur la ligne lui a offert le break : 4-2. Derrière, le Serbe a enfoncé le clou en empochant les deux jeux suivants : 6-2 sur une dernière faute de coup droit de l’Espagnol. Avec une feuille de stats particulièrement impressionnante au service, un secteur sur lequel il continue donc de se rassurer après sa blessure au coude : 70% de premières balles.

Passé en mode « destructor », tant sa frappe était explosive et son jeu de jambes véloce, « Nole » a continué sur sa lancée et a inscrit un quatrième, puis un cinquième jeu consécutif : 2-0, un break en poche. Puis le métronome s’est déréglé et s’est fait moins précis. Dès lors mis sous pression par un Pablo Carreno-Busta devenu entreprenant, Novak Djokovic a vu son adversaire recoller à 2-2 puis breaker (3-2) à la faveur d’une double faute du Serbe. Deux occasions –manquées- de revenir à 3-3 plus tard, ce dernier a vu Pablo Carreno-Busta prendre la tête : 4-2. Malgré un débreak en fin de set, Novak Djokovic n’a pu contenir l’Espagnol, qui a bouclé la manche sur une superbe contre-amortie (6-4).

Dès le début du troisième set, le public du court Rainier III n’a pu s’empêcher de repenser aux défaites d’Andy Murray et Stan Wawrinka concédées un peu plus tôt dans la journée… Comme un nuage qui se serait amoncelé au-dessus du Monte-Carlo Country Club. Et qui a mis du temps à changer de cap. Dans cette rencontre, Novak Djokovic et Pablo Carreno-Busta se sont respectivement procuré 14 et 12 balles de break ! Dont, pour l’Espagnol, deux essentielles dans le neuvième jeu… Sauvées magistralement, à 15-40, par « Nole ». Qui, relancé, s’est dans la foulée emparé, au moment le plus opportun du match, du service de son adversaire une dernière fois. Et s’est ainsi qualifié pour les huitièmes de finale où il affrontera David Goffin.

« J’ai bien commencé, a analysé Novak Djokovic en français sur le court, comme lors de mon premier match contre Gilles Simon, je me suis détaché un set, un break. Mais après, j’ai mis beaucoup de balles dans le filet et Pablo en a profité pour jouer avec ses qualités de joueur de terre battue. C’était un match très difficile et j’ai été très proche de le perdre. »