• Tournoi
  • Scores
  • Medias
  • Billets
  • Entreprises
  • Infos pratiques
  • Animations
  • Recrutement

Lajovic, c’est logique

19.04.2019

Un vent de fraîcheur soufflait sur le Monte-Carlo Country Club vendredi matin. Dusan Lajovic, 48e mondial, face à Lorenzo Sonego, 96e et sorti des qualifications. Un quart de finale surprise. Sous un autre vent, d’Est celui-là, beaucoup moins agréable, qui balayait le court Rainier III.

L’un comme l’autre avait auparavant signé le plus succès de leur carrière pour s’offrir un tour de grand huit au Rolex Monte-Carlo Masters. Sonego, contre Karen Khachanov au 2e tour et Lajovic, face à Dominic Thiem la veille en huitièmes de finale. Mais les rôles étaient tout de même clairement établis : le costume de favori qui n’a pas le droit de se louper pour Lajovic, celui d’outsider surfant sur une vague d’insouciance pour Sonego. En début de match, le jeune italien de 23 ans, qui n’a pris sa première raquette en main qu’à l’âge de 11 ans, ne sembla nullement impressionné. Bien au contraire. Sa joie d’être là transpirait, il frappait allègrement sur chaque balle, n’hésitant pas à prendre l’initiative pour venir conclure les points au filet. C’est même lui qui se procura une balle de break pour mener 4-2 mais un excès de gourmandise et de prise de risque en retour ne fut pas récompensé. Comme souvent, la sentence tomba le jeu suivant. Break Lajovic conservé jusqu’à la fin de la manche (6-4 en 46 minutes).

Et lorsque le Serbe mena rapidement 2-0 dans la deuxième, la belle aventure de Sonego semblait inexorablement prendre fin. C’est bien connaître le Turinois. Après sa qualification pour les quarts de finale, il nous avait pourtant prévenu : « Je joue chaque match comme si c’était le dernier de ma vie. » Un cœur de guerrier qui lui permit d’effacer son break et de revenir dans la partie. Mieux, de se procurer une balle de set à 5-4 40-A. Malheureusement pour lui, il finit par craquer dans la diagonale revers. Et comme lors du premier set, il fut puni d’un break (décisif) dans la foulée. Dusan Lajovic conclut par un enchaînement autoritaire service, coup droit d’attaque et volée claquée.

Voilà Dusan Lajovic dans le dernier carré d’un Masters 1000 pour la première fois de sa carrière : « C’est vraiment génial et étonnant à la fois. J’étais malade en début de semaine et quelques jours plus tard je joue mon meilleur tennis et je suis en demi-finale. Contre Lorenzo, j’ai dû rester concentrer sur chaque point. On s’est battu contre le vent, le niveau était fluctuant. Mais je suis heureux d’avoir gagné en deux sets. »

Autres actualités
13.04.2024
Ruud s’offre Djokovic

Le Norvégien s’est hissé en finale du Rolex Monte-Carlo Masters en battant Novak Djokovic 6-4, 1-6, 6-4.

Lire la suite
13.04.2024
Tsitsipas, pour l’amour de la terre

Le Grec s’est imposé en trois manches 6-4 3-6 6-4 face à Jannik Sinner. Il disputera sa 3e finale au Rolex Monte-Carlo Masters.

Lire la suite
13.04.2024
Un fauteuil pour quatre

La finale du double opposera dimanche la paire belge Gille-Vliegen à

Lire la suite