Le grand huit des nationalités

Cette 115e édition du Rolex Monte-Carlo Masters sonne comme une prime à la jeunesse et à la diversité. Quatre affiches alléchantes au programme des quarts de finales avec 8 joueurs de 8 nationalités différentes et 7 qui ont moins de 30 ans. Et des rencontres qui s’annoncent plutôt ouvertes.

Davidovich Fokina vs Sinner 

Dans la douceur printanière retrouvée, les festivités du Court Rainier III débuteront avec un intéressant duel entre l’étonnant Alejandro Davidovich Fokina, tombeur de Novak Djokovic au premier tour, et Taylor Fritz. Le jeune américain semble surfer sur la confiance engrangée à Indian Wells, théâtre de son premier titre en ATP Masters 1000, pour vaincre ses démons sur terre. Parviendra-t-il pour autant à le talent et la fougue du jeune espagnol ? Réponse dès 11h.

Dimitrov vs Hurkacz

Le deuxième quart de finales de la journée opposera le plus « vieux » joueur encore en lice, Grigor Dimitrov, au jeune Polonais Hubert Hurkacz, tête de série N°11, aussi discret qu’efficace depuis le début du tournoi. La terre monégasque sied décidément bien au Bulgare, présent pour la 4e fois en quarts de finales du Rolex Monte-Carlo Masters. Mais il aura du fil à retordre face à l’étonnant vainqueur de l’ATP Masters 1000 de l’an dernier qui, du haut de son double mètre, semble bien dompter une surface qui n’est pourtant pas sa préférée.

Zverev vs Sinner 

Le plat de résistance, un duel qui promet des étincelles. Celui entre le N°3 mondial, Alexander Zverev, déterminé à cueillir le seul titre en ATP Masters 1000 sur terre battue manquant à son palmarès, et la nouvelle pépite du tennis italien Jannik Sinner, tête de série N°9, et vainqueur jeudi soir du finaliste de l’an dernier Andrey Rublev. Un match qui devrait faire monter les décibels dans les tribunes du Court Rainier III.

 

Tsitsipas vs Schwartzmann

Last but not least. Le champion en titre Stefanos Tsitsipas aura l’honneur de clore la journée. Le Grec, N°5 mondial, déterminer à défendre sa couronne jusqu’au bout, n’aura pas la tâche facile. Il devra tenter de conter les assauts de l’inusable Diego Schwartzmann, tête de série N°12. L’Argentin mène 2 à 1 au bilan de leurs confrontations. Attention danger !

 

 

Nos partenaires