Simon prend rendez-vous avec Djokovic

Gilles Simon a battu Malek Jaziri 6/2, 6/2, ce dimanche. Au deuxième tour, il affrontera le double champion du Monte-Carlo Rolex Masters Novak Djokovic. David Goffin et Joao Sousa sont également passés.

Rien de tel que son « petit match du dimanche sur le central » du Monte-Carlo Country Club, qu’il « adore », selon ses propres termes pour relancer Gilles Simon. Le relancer car depuis le début de la saison, les statistiques du Niçois ne sont pas à la hauteur de ses ambitions : en six tournois, son meilleur résultat est un quart de finale à Marseille. Un tournoi au cours duquel il avait même confié se sentir « fatigué ». Battu de manière précoce à Miami, présent à Rouen sur le banc pour soutenir ses camarades de l’équipe de France, « Gilou » a visiblement profité de la période pour s’entraîner physiquement et travailler l’ajustement à la surface. Son arrivée une semaine avant le début du tournoi sur la Riviera a été utile pour bien recharger ses batteries à l’orée du premier Masters 1000 de la saison sur terre battue européenne.

Et cela a été payant : ce dimanche pour son entrée en lice dans le tournoi, il a disposé avec sérieux de Malek Jaziri : 6/2, 6/2 en 1h21. « Gilou » a notamment extrêmement bien retourné face au Tunisien : 32 points gagnés sur retour. « Malek a un jeu très particulier, a commenté le 30e mondial sur le court Rainier III, qui m’a déjà posé beaucoup de problèmes. C’est la première fois que je l’affrontais sur terre battue, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Comme en plus, je n’ai pas beaucoup de matches derrière moi cette saison, il y avait beaucoup de tension chez moi avant le match. »

Content de sa prestation du jour, Gilles Simon s’attend à une montagne autrement plus haute à gravir au deuxième tour : son prochain adversaire n’est autre que le double champion du Monte-Carlo Rolex Masters, Novak Djokovic. Même en délicatesse avec son coude, même plus aussi intouchable que par le passé, même en proie au doute depuis plusieurs mois, le Serbe sera à coup sûr un adversaire redoutable. « Novak, on sait à quel point il peut être fort… », a sobrement prévenu l’intéressé.

Goffin gagne le derby

Ils sont très amis dans la vie et viennent de vivre une semaine de Coupe Davis riche en émotions positives au sein de l’équipe de Belgique. Et si jusqu’à cette année, David Goffin et Steve Darcis ne s’étaient pas affrontés sur le circuit principal, le Monte-Carlo Rolex Masters, premier tournoi de la saison européenne sur terre, leur a offert dès leur entrée en lice leur deuxième confrontations en moins de deux mois et demi, après Sofia en février. Ce dimanche sur le court Rainier III, le duel a rapidement tourné en faveur du mieux classé des deux Belges, puisque, jamais inquiété, David Goffin, 14e mondial, l’a emporté en deux sets secs et 1h12 face au 51e (6/2, 6/1).

« C’est toujours bizarre comme match, a commenté David Goffin à l’issue de la rencontre. C’est beaucoup de stress avant, ce n’est pas évident et il faut parvenir à rester concentré. Je suis content de mon niveau de jeu. Physiquement, c’est vrai que je me sens bien : c’est sans doute l’effet du 4 contre 1 que j’ai joué samedi pour la bonne cause ! (lors de l’exhibition au profit de l’AMADE, ndlr). Plus sérieusement, je progresse physiquement et je gagne en constance. Je suis heureux d’être de retour sur terre battue et à Monte-Carlo. Le tournoi a toujours un énorme tableau, tout le monde est détendu d’être ici, de profiter de ce cadre, de cette vue et a envie de bien jouer à Monaco. »

Sur le court des Princes, Joao Sousa a, lui, été encore plus expéditif pour valider sa présence au deuxième tour. Le Portugais a disposé de Florian Mayer en à peine plus d’une heure (6/3, 6/2 en 1h02).

Nos partenaires