Zverev, au bout du combat

Il est arrivé à Monte-Carlo avec une idée en tête et n’en démord pas. Alexander Zverev est venu pour décrocher le seul ATP Master 1000 sur terre battue manquant encore à son palmarès. L’Allemand, N°3 mondial s’en rapproche. Sur un Court Rainier III baigné par la lumière du soleil couchant, il a douché les espoirs du public majoritairement italien en s’imposant en 3 manches (5-7 6-3 7-5) au terme d’un combat homérique de plus de 3 heures face au jeune prodige Italien Jannik Sinner. Avec cette victoire à l’arraché, Alexander Zverev s’offre une première demi-finale au Monte-Carlo Country Club.

C’était leur 4e confrontation. Bilan 2 à 1 pour pour le N° mondial. Mais leur seule rencontre sur terre, un 8e de finales à Roland Garros, avait tourné à l’avantage de Sinner. Pour leur deuxième duel sur terre, l’Italien et l’Allemand sortent le grand jeu. 3h07 d’un match de haut vol. Une rencontre indécise jusqu’au dernier point, disputée dans une ambiance survoltée où Zverev a dû composer avec un public contre lui.  Un match qui a une nouvelle fois révélé la force mentale du jeune prodige Italien, qui du haut de ses 20 ans, a décidément l’étoffe des grands. Preuve en est la manière dont il s’est accroché jusqu’au bout dans ce mano à mano avec le N°3 mondial.

A 1-1 0-15 pour lui dans le premier set, l’Allemand prend les devants et marque 13 points consécutifs. Mené 4-2, Sinner se ressaisit, prend le service de son adversaire et recolle au score. A 5-5 partout il s’arrache pour faire le break sur une attaque de revers long de ligne et derrière s’offre un jeu blanc sur son service pour conclure le premier set sur un ace. Le public du Court Rainier III s’enflamme.

En début de deuxième manche, Alexander Zrevev demande un médical time out pour se faire masser la cuisse. A 4-3 pour l’Allemand, 30-30, l’Italien malmène son adversaire et dicte l’échange en faisant l’essuie-glace mais rate une volée de coup droit et offre le break à l’Allemand qui conclut le 2e set 6-3. Une volée qui pourrait bien hanter longtemps le jeune transalpin.

Dans la 3e manche, à 1-1 Jannik Sinner passe à côté de sa mise en jeu, offrant un break blanc à l’Allemand. Mais l’Italien, porté par son public s’arrache pour revenir à 2 partout. Le match est relancé. Une double faute de l’Italien à 4-3 pour Zverev refroidit d’un seul coup l’ambiance. Mais c’est compter sans le mental d’acier de Sinner qui parvient à se remobiliser pour débreaker. Les supporters transalpins font monter les décibels. Jusqu’au bout du match, les deux marathoniens ne lâchent rien. Dans le jeu décisif, alors que Zverev fait le mini break grâce à une attaque de revers décroisé pour mener 3-2, l’Italien une fois encore recolle au score. 4-4. L’horloge affiche 3 heures et 3 minutes de jeu et l’issue de la partie reste incertaine. Mais Sinner finit par craquer. Deux fautes directes offrent la victoire à Zverev et une place pour sa première demi-finale au Rolex Monte-Carlo Masters.

« Cette victoire est très émotionnelle. J’ai perdu tellement de matches similaires ces derniers mois. Je suis content d’avoir gagné celui-ci. Nous avons fait jeu égal et ça s’est joué à rien. Jannik est tellement talentueux. Il a un bel avenir devant lui », a confié l’Allemand sur le court.

« Il faut savoir apprécier de jouer de nouveau avec du public. Parfois il est avec toi, parfois contre toi. Ça fait partie du jeu », a-t-il ajouté.

Nos partenaires