• Tournoi
  • Scores
  • Medias
  • Billets
  • Entreprises
  • Infos pratiques
  • Animations
  • Recrutement

Zverev, prime à la jeunesse !

11.04.2016

Le grand public a découvert Alexander Zverev il y a quelques semaines à Indian Wells, lorsqu’en huitième de finale, il s’est procuré une balle de match face à Rafael Nadal. Avant de s’incliner face au Majorquin au terme d’un match-crève cœur pour lui, mais qui aura eu le mérite de lui donner, malgré son jeune âge (18 ans), un concentré d’expérience. Et il est certain que l’Allemand, 54e mondial, a pu s’appuyer sur les enseignements tirés de cette rencontre au sommet pour ne pas ressentir autant la pression que son adversaire Andrey Rublev, au premier tour du Monte-Carlo Rolex Masters, ce lundi.

« Sasha » Zverev a balayé le Russe bénéficiaire d’une wild-card, 157e, issu de la même génération flamboyante que lui, celle qui tente actuellement de se faire une place au soleil du circuit professionnel et que l’on présente déjà comme la « New Generation » (nouvelle génération, ndlr), pour reprendre les termes de la campagne de promotion lancée par l’ATP : 6-3, 6-1 en 1h tout juste.

DST_7960

Le jeune Allemand, que tous les top players interrogés s’accordent à présenter comme le futur grand –avec Nick Kyrgios- a rapidement éteint Andrey Rublev, visiblement tendu par l’enjeu d’une première participation au Masters 1000 monégasque, à force de contre-pieds, de slices  et d’accélérations de revers (une merveille de relâchement à deux mains). Un adversaire que « Sasha » connaît bien, depuis le circuit juniors (Zverev l’avait notamment battu en finale du tournoi de Beaulieu-sur-Mer en 2013) et avec qui il est ami.

« Je connais Andrey depuis si longtemps, a commenté à l’issue du match Alexander Zverev, on a grandi ensemble et on s’est joué plusieurs fois sur le circuit juniors. Je suis sûr que dans le futur, nous aurons beaucoup d’occasions de nous affronter. Je ne pense pas, vu mon âge, que l’on puisse dire que c’est l’expérience qui a parlé (sourire), mais c’est sûr que d’avoir déjà joué des gros matches m’a bien aidé. »

Au deuxième tour, le futur grand aura affaire à un sérieux client : David Ferrer, 8e mondial. « J’ai déjà joué contre lui une fois (en demi-finale à Hamburg, en 2014), alors que j’avais à peine 17 ans, a déclaré l’Allemand, et je n’avais gagné qu’un jeu ! J’espère en prendre un peu plus cette fois ! »

Autres actualités
06.11.2023
Le bilan de la tournée 2024

Encore un beau succès cette année

Lire la suite
12.09.2023
Information billetterie 2024

Les ventes de billets 2024 débutent au mois d’octobre

Lire la suite
12.09.2023
Tournée 2024, c’est parti !

Le Rolex Monte-Carlo Masters à la rencontre des clubs

Lire la suite