• fr

Nishikori, l’invité surprise !

ROLEX MONTE-CARLO MASTERS 2019
21.04.2018

Personne n’avait vraiment pensé à lui en évoquant les favoris de la semaine, tout simplement parce que son poignet droit ne semblait pas encore prêt pour viser de nouveau les sommets. Mais Kei Nishikori disputera bel et bien la finale du Rolex Monte-Carlo Masters après une semaine où il s’est amélioré de match en match. Samedi, il a brisé les ambitions d’Alexander Zverev en s’imposant en trois sets très disputés (3-6, 6-3, 6-4) et défiera donc l’homme aux dix titres à Monte-Carlo, Rafael Nadal.

Zverev avait lui aussi haussé le ton régulièrement cette semaine jusqu’à accomplir cette petite merveille de match face à Richard Gasquet en quarts de finale, mais il a été piégé samedi. Piégé par la cadence de Nishikori, par la capacité du Japonais à couper les trajectoire et donc à le sortir de ses zones de confort. Trop souvent coincé loin de sa ligne de fond, l’Allemand a perdu la bataille du terrain puis le match. Il n’a pas eu de réussite sur la balle de match, totalement pris au dépourvu par la longueur du retour de Nishikori et poussé à la faute. Dans le point précédent, il avait perdu un jeu du chat et de la souris au filet qui lui avait bien attaqué la tête. « Mon service n’était pas là donc j’ai dû jouer de longs échanges et j’étais déjà fatigué du match précédent. Mais ça reste une bonne première semaine sur terre battue. » Ce si malin Nishikori a lui parfaitement réussi au final à casser le timing et les schémas d’un 4e joueur mondial qu’il ne pouvait pas battre en puissance.

« C’était difficile de me retrouver dans ce troisième set, mais j’ai réussi à faire moins de fautes, à me montrer plus solide. Et puis à la fin je pense que ça s’est surtout joué au mental, car nous étions bien fatigués. » Nishikori comme Zverev avaient beaucoup donné déjà en quarts face à respectivement Marin Cilic et Gasquet, mais le Japonais va devoir trouver un nouveau souffle s’il veut pouvoir lutter face à Rafa ! On peut compter sur son coach Michael Chang pour le convaincre que rien n’est impossible même si la tâche s’annonce très compliquée. Dans tous les cas, celui qui est aujourd’hui 36e au classement ATP a fait plus que se rassurer lors de ce Rolex Monte-Carlo Masters : il s’est prouvé que son meilleur tennis était au coin de la rue, si ce poignet droit décide de vraiment le laisser jouer en paix. « Le poignet tire un peu mais ça va, et il ne reste plus qu’un match cette semaine donc je ne suis pas inquiet. Affronter Rafa sur terre battue c’est tellement difficile, en plus il tape très bien la balle ici depuis le début de la semaine, mais je suis persuadée qu’il y a un chemin pour réussir à le battre. Je vais tout tenter. »