Inédit et bientôt classique ?

Et si le changement, c’était maintenant ? Si la tant attendue « Next Gen » (Nouvelle Génération), annoncée depuis quelques années, prenaient enfin le pouvoir ? On se gardera bien de le prédire, et donc encore moins de l’affirmer. Certes, Dominic Thiem a décroché l’US Open 2020 ? Certes Daniil Medvedev s’est glissé à la 2e place du classement ATP. Certes Alexander Zverev, en 2018 et Stefanos Tsitsipas, en 2019, ont remporté le Masters. Mais Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer ont déjà tant de fois repoussé les limites de l’Histoire du tennis qu’on se gardera bien de leur ôter par les mots leurs costumes de supers héros.
 
Néanmoins, certains semblent enfin prêts à marcher dans les pas (en l’occurrence les traces sur terre battue), de leurs illustres aînés. Notamment Stefanos Tsitsipas et Andrey Rublev, les deux finalistes de la 114e édition du Rolex Monte-Carlo Masters. Ce dimanche 18 avril 2021, le tournoi désignera un nouveau vainqueur. Et ce vainqueur inscrira un premier Masters 1000 à son palmarès. En attendant sans doute encore mieux. Car retrouver le Grec et le Russe en finale relève finalement d’une logique totalement brinquebalée durant la semaine. Medvedev forfait de dernière minute, Djokovic éliminé par Evans, Nadal et ses 11 titres emportés par la fougue de Rublev, Stefanos Tsitsipas, tête de série n°4 et cinquième mondial, a hérité du rôle de favori. Suivi de près par Andrey Rublev chez les bookmakers, tant un succès, et mérité en plus, contre Rafa le Maitre de la terre, fait grimper, ou plutôt dégringoler, votre cote aussi rapidement que les rapports de la boîte de vitesse de la Formule 1 de Lewis Hamilton au départ du Grand Prix de Monaco.

 
Au fait, Stefanos Tsitsipas, 22 ans, est plus jeune qu’Andrey Rublev, 23 ans (avouez que vous avez eu un doute !). D’un peu moins de dix mois. La première fois que leurs routes se sont croisées sur le circuit, c’était en 2017, au challenger de Quimper. Les deux teenagers regardaient alors plus souvent leur nombril que les objectifs des photographes. Mais cognaient déjà fort dans la balle. Pour l’anecdote, Rublev l’avait emporté 9 points à 7 au tie-break du troisième set. Depuis, ils se sont déjà affrontés à six autres reprises sur le circuit principal pour trois victoires chacun. Et souvent dans de grands tournois. Des victoires en demi-finale de l’ATP Next Gen, à Roland-Garros et au Masters pour le Grec. A l’US Open, à Hambourg et cette saison en demi-finale à Rotterdam pour le Russe (voir face à face ci-dessous). Si on est loin des 56 duels Nadal-Djokovic, des 50 Djokovic-Federer ou des 40 Federer-Nadal, cette septième opposition entre Tsitsipas et Rublev en appellent certainement beaucoup d’autres.       

Face à face

Stefanos Tsitsipas (GRE) vs Andrey Rublev (RUS) : 3-3

2018 Next Gen ATP Finals (Italie) dur, demi-finale, Tsitsipas 4-3(3) 3-4(5) 4-0 2-4 4-3(2)

2019 US Open (Etats-Unis) dur, 1er tour, Rublev 6-4 6-7(5) 7-6(7) 7-5

2020 Hamburg (Allemagne) terre battue, finale, Rublev 6-4 3-6 7-5

2020 Roland Garros (France) terre battue, quart de finale, Tsitsipas 7-5 6-2 6-3

2020 Nitto ATP Finals (Grande Bretagne) dur, match de poule, Tsitsipas 6-1 4-6 7-6(6)

2021 Rotterdam (Pays-Bas) dur, demi-finale, Rublev 6-3 7-6(2)

Circuit secondaire

17 Quimper CH (France) Hard R32 Andrey Rublev 6-2 3-6 7-6(7)

Leurs parcours

Stefanos Tsitsipas (GRE)

1er tour : bye

2e tour : bat Aslan Karatsev (RUS) 6-3, 6-4

1/8e de finale : bat Cristian Garin (CHL) 6-3, 6-4

Quart de finale : bat Alejandro Davidovich Fokina (ESP) 7-5 ab.

Demi-finale : bat Daniel Evans (GBR) 6-2, 6-1

Andrey Rublev (RUS)

1er tour : bye

2e tour : bat Salvatore Caruso (ITA) 6-3, 6-2

1/8e de finale : bat Roberto Bautista Agut (ESP) 7-6(2), 5-7, 6-3

Quart de finale : bat Rafael Nadal (ESP) 6-2, 4-6, 6-2

Demi-finale : bat Casper Ruud (NOR) 6-3, 7-5

 

Nos partenaires