Rublev a mérité sa finale

En sport, le jour d’après, celui de la confirmation, est parfois le plus délicat à gérer. Magistral vainqueur de Rafael Nadal vendredi en quart de finale (6-2, 4-6, 6-2), Andrey Rublev devait non seulement digérer son exploit mais aussi récupérer physiquement après 2h32 d’intenses efforts, qui s’ajoutaient déjà aux 2h45 de l’avant-veille, face à Roberto Bautista Agut (7-6, 5-7, 6-3). “C’est beau la jeunesse” ont dû dire les anciens en voyant le Russe virevolter sur le court Rainier III face à Casper Ruud. A 23 ans et avec son poids plume (75 kg pour 1,88m), la tête de série n°6 est bien loin des articulations qui coincent, du dos qui tire et du coeur qui fatigue. Au contraire, il est en plein déveleppoment, et après une phase d’apprentissage du circuit ATP, il semble grandir et s’épaissir (au sens figuré du terme), semaine après semaine, tournoi après tournoi.

Casper Ruud, 22 ans, produit scandinave de la Rafa Nadal Académy où il s’entraîne, ne manquait pourtant pas d’atouts pour contrecarrer les plans de Rublev. Le Norvégien est un vrai spécialiste de la terre battue. Il avait déjà remporté trois titres sur brique pilée, à Houston en 2019, Santiago et Buenos Aires en 2020 sans oublier une première demi-finale en Masters 1000, à Rome, la saison dernière. 71% de ses victoires sur le circuit (51 sur 72) avaient été acquises sur surface ocre. Désormais installé dans le Top 30, lui aussi a des rêves de grandeur.

Soucieux de ne pas subir la cadence infernale impregnée par Rublev, Ruud attaqua la demi-finale avec encore plus d’agressivité que son adversaire. Il breaka dès le troisième jeu mais le Russe répliqua par un cinglant 3-0 pour se détacher 4-2 et et boucler le set 6-3 en 32 minutes. Il breaka même d’entrée de deuxième manche (2-0) mais commenca à se précipiter un peu et céda quatre jeux de rang. Irrité, Rublev frappa violemment sous ses semelles avec sa raquette, tira fortement sur son short comme pour se remonter les bretelles (laissant apparaître un cycliste un peu vintage en-dessous) et invinctiva son clan pour évacuer. Heureusement pour lui, Ruud commit trois fautes directes le jeu suivant pour lui permettre de revenir à hauteur. Et à 5 partout, Rublev réussit deux coups sublimes pour s’offrir le break : un contre en coup droit croisé laser et un passing revers long de ligne imparable. Bras écartés et bientôt levés, après un dernier jeu de service blanc avec notamment deux coups droits flashés bien au-delà de la limite autorisée.

Nos partenaires