Nadal expéditif

Avec cette affiche remontaient inévitablement les souvenirs d’un duel épique, d’une demi-finale mémorable à l’open d’Australie 2017. 5 sets et plus de 5 heures de jeu à l’issue desquels Rafael Nadal avait eu le dernier mot. Il faut dire que face à Grigor Dimitrov (ATP 17), l’Espagnol a presque toujours le dernier mot. Réalité implacable des statistiques. Avant leur 8e de finales de ce jeudi 15 avril 2021 au Rolex Monte-Carlo Masters, Rafael Nadal menait par 13 victoires pour 1 défaite au bilan de leurs confrontations.

De là à dire que les chances du Bulgare de bousculer l’Espagnol sur sa terre promise étaient faibles, il n’y avait qu’un pas. La seule fois où Dimitrov est parvenu  à prendre un set à Nadal, c’était en 2013, en quarts de finale du Rolex Monte-Carlo Masters.

Aujourd’hui au Monte-Carlo Country Club, Dimitrov était loin de pouvoir envisager de réitérer l’exploit. Intraitable, Rafael Nadal n’a pas été inquiété une seule seconde. Il a déroulé, comme on dit, bouclant le premier set 6-1 en à peine 27 minutes. Comme à chaque fois qu’il affronte un joueur au revers à une main, il a pilonné son adversaire sur son revers. Non sans rappeler sa stratégie de jeu face à un certain Roger Federer.

Le second set a démarré sur les mêmes bases que le premier. Si bien qu’à 3-0, Dimitrov en a détruit sa raquette de rage. Un geste disant toute l’impuissance du Bulgare face au jeu parfaitement huilé du N°3 mondial. Au final, il aura fallu moins d’une heure – 55 minutes –  et deux petits sets (6-1, 6-1) à un Nadal  pour s’offrir son ticket pour les quarts de finales du Rolex Monte-Carlo Masters où il vise un 12e titre record.

« Aujourd’hui, Grigor ratait plus de choses que d’habitudes. Nous avons eu de grands matchs par le passé mais ce ne fut pas le cas aujourd’hui. Et je suis un peu désolé pour lui qu’il ait eu un mauvais match», a déclaré Rafael Nadal en conférence de presse.  “J’ai eu de bonnes journées d’entraînement avant le tournoi. Sur le papier, ce match contre Dimitrov devait être un bon test. Ca n’a pas été le cas. Demain, je vais devoir jouer à mon meilleur niveau. Je vais tout faire pour me donner toutes les chances de continuer dans ce tournoi. 

En quarts de finale, le N°3 mondial affrontera le jeune et talentueux Russe Andrey Rublev, vainqueur d’un match très disputé en trois sets (7-6,5-7,6-3) face à l’Espagnol Roberto Bautista-Agut.

Nos partenaires